lundi, mars 05, 2007

Modération des commentaires.

Je suis vraiment désolé de l'annoncer, mais j'ai été contraint par un spammeur anonyme de passer à la modération des commentaires. En d'autres termes, je dois lire en premier les commentaires publiés et les accepter avant de les voir sur le blog.

Je ne suis pas prêt de jouer au chat et à la souris avec lui en traquant et supprimant ses commentaires, et de son côté, il n'a pas compris qu'au lieu de polluer tout le blog avec des commentaires copier-coller et anonymes, un seul commentaire sera largement suffisant pour faire passer son message et susciter un long débat. Je ne fais pas de la censure mais plutôt de la "purification". En effet, parmi une quinzaine de commentaires strictement identiques, j'en ai gardé qu'un seul. Je respecte toutes créations pourries soient-elles. C'est un lien vers une animation de 13s. Je ne comprends pas cette attitude insensé mais sachez qu'on a affaire à des gens "du tiers du tiers monde". Ils détruisent d'un simple claquement des doigts tout ce qui sent la réussite. Je suis prêt à poster leurs créations à condition qu'elles soient constructives et vérifient les normes de l'humour et de la satire.
En fin, je leur lance un appel pour arrêter leurs manèges et de retrouver par l'occasion des commentaires spontanés exclus de toutes censures.

2 commentaires:

Workoholic a dit…

Pour la video c'est vrai qu'elle est marrante,mais c'est du pure tbarhich...A celui qui l'as crée,ta plaisanterie a trés mauvais gout et témoigne d'une lacheté énorme.Etre en désaccord avec une personne n'implique pas de lui manquer de respect, on peut trés bien affirmer son mécontentement librement mais sans etre aussi insolent.Le directeur, je ne l'apprécie pas bcp non plus, mais un tel comportement a son égard, ne serai ce que par respect pour sa personne est intolérable, et je crois bien exprimer l'avis de bcp d'éléves.En un seul mot,c'est LACHE!

Sidimo a dit…

Je suis tout à fait d'accords avec toi workoholic. C'est du vandalisme pur et simple. Et dire qu'on a affaire à des ingénieurs, ca me laisse perplexe pour l'avenir.