lundi, janvier 01, 2007

Un MSNview avec la présidente de l'AMJR.

Je vous livre un interview en direct par MSN à la présidente de l'association AMJR Mme Lammagni Assiya.
"le fait de négocier, planifier, organiser, gérer, travailler en équipe est une expérience très très enrichissante"


SidiMohamed dit :
Mme Lammagni Assiya, Peut tu te presenter en quelque mots?
Assiya dit :
Assiya lammagni, élève ingénieurs en deuxième année GI à l'EHTP, je viens du centre Med V de Casabanca et j'habite la même ville
SidiMohamed dit :

Comment est né dans ta tête l'idée de créer l'AMJR?
Assiya dit :
L'idée est née à l'issu d'un drame personnel que j'ai vécu à cause d'un accident de la circulation, le responsable de l'accident était un jeune. C'est de là d'où m'est venue l'idée de créer une association de prévention routière par et pour les jeunes.
SidiMohamed dit :
L'AMJR était pour toi un moyen d'apaiser ta vengeance envers ce jeune irrespectueux?
Assiya dit :
Non ce n'est pas du tout une vengeance, c'est plutôt un message de responsabilisation. La philosophie même de notre association c'est de développer un discours de responsabilisation à destination des jeunes, et non pas de victimisation. L'objectif n'est pas de se venger (le terme est tout à fait inadéquat) mais c'est plutôt d'amener les jeunes à s'intégrer dans le processus de lutte contre l'hémorragie routière en plus il ne faut pas oublier que le Maroc est une population jeune, et pour gagner le défit de la sécurité routière il faut impliquer et efficacement les jeunes.
SidiMohamed dit :
Est ce que tu peux nous parler brièvement des étapes de création de l'AMJR?

Assiya dit :
il n'y avait que très très peu d'étudiants qui ont cru à l'idée au début. On a constitué les onze membres du bureau administratif avec difficulté. Ensuite vient l'étape de convaincre l'administration de l'idée de l'AMJR. Il faut dire que ce n'était pas du tout aisé, le Directeur n'est pas du genre à convaicre facilement. Il a fallu presque quatre mois de va et vient rien que pour convaincre la direction. Une fois on a eu l'accord de la direction, il a fallu déclarer l'association auprès des autorités locales. On a du galérer avec la paperasse administrative, rien que pour la finir il a fallut deux ou trois mois ensuite nous devions développer l'idée de l'association et son plan d'action en détails ensuite nouer des partenariats avec les sponsors etc... En tout, ça a demandé plus d'une année de travail pour avoir l'actuelle AMJR.
SidiMohamed dit :

Est ce que ca vous a effleuré l'esprit, pendant toute cette année de dure labeur, de tout laisser tomber?
Assiya dit :
Non pas du tout. Jamais on s'est dit qu'on allait laisser tomber. Je crois que la force de notre équipe est dans le fait qu'on croit fortement au projet de notre association.
SidiMohamed dit :
J'aimerais savoir qui a réalisé l'affiche de votre campagne? A la voir, on perdait le sourire. C'est ceux à quoi vous aspirez? Et j'étais pas le seul à critiquer.
Assiya dit :
Oui tout à fait. je pense qu'on a réussi à transmettre le message à travers cette affiche, car malheureusement, on a pris l'habitude d'entendre des chiffres comme dix morts par jour sans que celà nous choque. On entend aussi un chiffre comme 80 881 victimes en une année sans qu'on éprouve le moindre sentiment. L'affiche était là pour projeter la situation sur la personne qui la regarde et tu as vu l'effet que ça a généré. C'est exactement de la même façon qu'il faut lire les chiffres concernant les victimes
SidiMohamed dit :
En tout cas vous avez réussi à nous faire frissonner le dos. Comment vous avez réussi à réunir des invités aussi remarquables lors de votre première journée?
Assiya dit :

je préfère ne pas trop rentrer dans ces détails, mais tout ce que je peux te dire c'est qu'à chaque fois qu'on rencontrait un responsable ou une personnalité on réussissait à avoir son appui. Mais on a du passer par des moments très très délicats
parfois très désagréables, pour payer le prix d'avoir un si grand appui.
SidiMohamed dit :
Quand vous dites que le directeur n'était pas quelqu'un de facile à convaincre. Il était sur les anges lors de cette réunion. Ca lui a fait de la pub cette journée. Vous en pensez quoi?

SidiMohamed
Vous avez envoyé un wizz !

Assiya dit :
Notre Directeur est quelqu'un de très exigent. Il voulait pas accorder l'appui de l'EHTP à qui que ce soit surtout s'agissant d'une association. Il est responsable de l'EHTP et par conséquent il devait prendre une bonne décision. C'est pourquoi il était difficile de le convaincre. Mai
s une fois on a fait preuve de professionnalisme dans nos démarches, il était de nos côtés et il nous a aidé.
SidiMohamed dit :
Il a bien fait de vous remercier à la fin de son speach. Concernant les sponsors, tout le monde sait que c'est pas facile d'avoir l'appui financier des sponsors. Comment vous avez pu les convaincre? Est ce qu'il y avait des interventions? En clair quel est votre secret sachant que tous les élèves cherchent certainement des sponsors pour leur PIP?
Assiya dit :
Tout ce qu'on avait c'était un bon dossier de sponsoring convainquant, et un esprit de négociation avec un bon sens de risque et c'est tout. Tout ce qu'on a acquis comme méthodes à l'EHTP on l'a appliquées. Mais en aucun cas on a eu l'intervention de pistions. Mais ce n'était pas du tout aisé de les convaincre. On a fait beaucoup d'entretiens avec eux pour pouvoir les convaincre et il fallait signer des contrats très sévères.
SidiMohamed dit :

Vous avez droit à des entretiens. D'autres n'ont pas eu ce privilège, et ont vu leur dossier rejetté. Quelles genres de contrats vous avez signés avec les sponsors?
Assiya dit :
Des contrats de sponsoring contenant plusieurs clauses qu'il faut absolument respecter.
SidiMohamed dit :
En tout cas la journée était très bien réussi. Quels souvenirs vous en avez après exactement une semaine de l'événement?
Assiya dit :
J'y pense plus, maintenant notre concentration est projetée sur la journée qui aura lieu à l'ENSIAS le 19 Javier, juste après la journée de l'INPT le 25 Javier, suivie de celle de l'EMI le 15 Fevrier. Quand la campagne sera terminée, on aura droit à prendre du recul et se souvenir des meilleures moments, mais pas avant qu'on termine.
SidiMohamed dit :
C'est un travail de fourmi dans lequel vous vous êtes engagé. Pensez-vous que votre
action aura une incidence favorable sur votre carrière professionnel.
Assiya dit :
Oui certainement, on a acquis énormément de choses grâce à l'AMJR et à l'action qu'on est entrain d'entreprendre comme par exemple le fait de subir des entretiens avec des responsables. Le fait de négocier, planifier, organiser, gérer, travailler en équipe une expérience très très enrichissante.
SidiMohamed dit :
Vous nous faites envier. Est ce que vous recrutez toujours?
Assiya dit :
Non on recrute pas, mais on accueille et chaleureusement tout jeune marocain adepte de l'idée et prêt à s'engager pour la bonne cause de la sécurité routière et si tu as remarqué jamais on a fait d'annonce à l'école pour avoir des adhérents et on compte pas le faire c'est à la personne qui veut se joindre à nous de prendre la décision et d'elle même.

SidiMohamed dit :

Ca s'est passé de bouche à oreille et on a rien vu venir jusqu'au matin on apercoit le fameux slogan "seriez-vous le prochain".
Je peux t'assurer que le plus difficile vous l'avez achevé, mais il faut veiller à ce que votre action ait un caractère durable.
Assiya dit :
C'est notre plus grand défit, et c'est un caractère qu'on veut absolument associer à notre action, on compte joindre à nous le maximum de jeunes et de différentes orientations et centres d'interrets : médecins, ingénieurs, artistes, sportifs.... C'est le plus grand défit de notre projet
SidiMohamed dit :
Un mot pour conclure
Assiya dit :
Le travail au sein de l'AMJR est devenu pour nous tous une très grande passion, et rien que le fait de voir ce regard d'admiration dans les yeux des autres ça nous rend confiants et très motivés. J'invite donc tout le monde à se joindre à nous et à participer à la réussite de ce projet, pour notre pays surtout vis à vis duquel on a un grand devoir à accomplir.
SidiMohamed dit :
Merci Mme la présidente et je vous souhaite vous et à votre association une bonne année 2007.

3 commentaires:

Amine a dit…

Très intéressant, on se croirait entrain de lire un magazine. Je souhaite sincerement beaucoup de réussite à l'AMJR qui fait la fierté non seulement de l'EHTP mais aussi du Maroc tout entier.

café web a dit…

chapeau !
Bonne chance Mme Assiya à toi et à AMJR !

cordialement
Assiya

Anonyme a dit…

C est très impressionnant, c'est vraiment une fierté.Mais j'aimerais bien poser une question:les journées organisées et toutes les activités faites ont-elles pu aboutir aux objectifs préétablis?
et bon courage,